Découvrez les candidat.es à la coprésidence de DO !

Ils/elles vous seront présenté.es lors de l’AGE du 23 Juin à 18h30, date du coup d’envoi des élections qui se dérouleront jusqu’au 26 juin au jugement majoritaire. Vous pouvez y participer au 27 rue Piat, 75020 Paris ou en ligne en cliquant sur le lien suivant.

Déjà 3 ans que Quentin Sauzay est co-président de l’association ! Et oui, le temps passe si vite ! Son mandat se termine donc en ce mois de juin et nous regrettons de le voir s’en aller mais c’est le jeu de la démocratie ! Nous avons donc lancé un appel à candidature afin de trouver un/e nouvelle/nouveau coprésident.e qui exercera son mandat aux côtés de Pauline Véron (élue en 2021) et Fanette Bardin (élue en 2020).

Vous souhaitez participer à l’élection ? Pour cela, il vous suffit d’adhérer ou de renouveler votre adhésion en cliquant sur  Adhésion 2022 – Démocratie Ouverte.

Pour rappel, les coprésident.es ont pour missions de co-animer les instances de l’association, de représenter l’association lors d’évènements et dans les médias, d’assurer l’équilibre économique de l’association, de porter les sujets de plaidoyer et d’accompagner les équipes à prendre des décisions sur les sujets stratégiques. 

Notre nouvelle recrue aura notamment la responsabilité de l’administration et des finances.

Nous adressons de chaleureux remerciements à Quentin Sauzay qui a notamment accompagné l’association durant cette période difficile de crise sanitaire. Nous lui souhaitons une bonne continuation vers des projets qui lui tiennent à cœur et espérons qu’il comptera toujours parmi nos membres. 

3 membres actifs se portent candidats

Céline Goeury 

Élue du Conseil Départemental de la Gironde et déléguée à la citoyenneté & la laïcité, également 1ère adjointe de Latresne

« Nouvelle élue du Conseil Départemental de la Gironde et déléguée à la citoyenneté & la laïcité, je suis aussi 1ère adjointe de Latresne, commune de 3500 habitants, dans laquelle je m’engage pour une démocratie permanente. C’est grâce à ces 2 mandats que j’apprends continuellement sur les attentes, les envies, mais aussi les peurs des élu.e.s, notamment depuis la Covid, qui souhaitent mener des politiques participatives.

Si mon parcours individuel au sein de Démocratie Ouverte est très récent, je m’engage collectivement – avec le soutien de la Mission Agenda 21 qui agit en interne au Conseil Départemental – pour partager autour des pratiques démocratiques.

J’ai 30 ans, j’habite une commune péri-urbaine, et j’ai démarré mon engagement chez Elueslocales – un réseau pour soutenir la place des femmes en politique. Déjà, les sujets du partage du pouvoir, de l’action collective et de la décision représentative y étaient présents, tant les nouvelles arrivantes voyaient un besoin de répartir les tâches pour agir, ensemble. J’observais avec enthousiasme toutes ces façons de penser la Politique locale en nouvelle élue et salariée du réseau. J’ai poursuivi mon engagement communal avec, cette fois, les « moyens » d’agir : un portefeuille dédié et un budget de 10€ par habitant, mais sans agent.

Ce témoignage n’est que le mien mais fait écho à ceux des élu.e.s que je rencontre à l’occasion d’expérimentations que nous menons au sein du Conseil Départemental. En 2022, Jean-Luc GLEYZE, Président de l’Assemblée a proclamé la 1ère grande cause girondine : celle de la participation citoyenne. Notre constat est partagé, nous avons été élu.e.s avec une forte abstention et le sentiment de perte de légitimité est présent. Ce sujet amène à bien d’autres : la forme des engagements, les différents votes à tenter, les expérimentations pour apporter des espaces de co- construction, la mise en réseau des élu.e.s qui font et aimeraient faire, mais qui ont encore des leviers à activer.

C’est pour moi l’un des enjeux majeurs d’une démocratie ouverte : la création d’espaces bienveillants et sereins pour exprimer l’ensemble des questionnements et le partage des bonnes pratiques avec celles et ceux qui s’engagent.

Si je me porte candidate avec cette profession de foi, c’est pour porter les ressentis et difficultés des mandats et les interactions à mener avec celles et ceux qui prennent part individuellement et collectivement aux urgences démocratiques, sociales et environnementales.

Restant à disposition pour tout échange enthousiasmant,
A très bientôt, j’espère
Céline Goeury »

Yvon Rastetter 

Bénévole actif chez DO depuis 2014 et co-fondateur de la Coop des communs

« Je participe à la vie de DO depuis 2014. Je suis également membre actif de la Coop des communs. Je me propose de travailler sur les activités liées au numérique, pour renforcer et dynamiser les actions de DO.

Je pourrai apporter un regard et un soutien particulier en ce qui concerne le risque de rupture des seniors, liée au mésusage du numérique dans leur pratique démocratique.

Dans un tout autre domaine, je propose du travail sur la question de la laïcité liée aux pratiques
démocratiques, en évitant la stigmatisation des populations musulmanes.

Outre le lien avec la Coop des communs, je propose de travailler avec le Pacte Civique et Démocratie et Spiritualité. »

Arthur Moraglia

Membre du Réseau des Innovateurs Démocratiques, Co-fondateur et président de Villyz, plateforme de financement citoyen

« Cher.e.s adhérent.e.s, j’ai le plaisir de participer à l’activité de notre association via l’Innovateur Démocratique Villyz, plateforme de financement participatif plaçant les citoyens en position d’acteurs du développement de leurs territoires et leur permettant de renouer le lien avec leurs élus.

Dès mon arrivée au sein de Démocratie Ouverte, j’ai été ravi de prendre une part active aux ateliers, aux évènements publics et aux moments forts de la vie de notre association. La fonction d’Innovateur Démocratique m’a ainsi permis de contribuer aux réflexions sur l’évolution de notre système de représentation et l’extension de la notion de citoyenneté à de nouveaux horizons.

Au regard de l’urgence démocratique, j’ai la forte conviction que donner accès à de nouveaux outils d’engagement et de démocratie aux citoyens est une responsabilité qui doit être partagée entre les associations, les acteurs publics et les innovateurs démocratiques présents dans Démocratie Ouverte. De cette conviction nait ma volonté de soutenir celles et ceux qui construisent et expérimentent les nouveaux outils de citoyenneté.

En tant que co-président aux côtés de Fanette Bardin et de Pauline Véron, je souhaiterais particulièrement développer trois axes pour notre association:

1.Expérimenter pour progresser : notre association regorge d’idées, d’outils et de concepts pouvant apporter une contribution significative au renouvellement de la démocratie. Notre rôle est de faciliter les expériences démocratiques pour les aider à mûrir et à changer d’échelle, afin qu’elles se diffusent et contribuent au débat public sur l’avenir de la démocratie.

2.Partager l’innovation : j’ai à cœur de soutenir les Innovateurs Démocratiques en organisant des moments d’échanges réguliers entre pairs mais aussi avec ceux qui peuvent aider à co-construire les innovations (acteurs publics, associations). Il est également primordial de favoriser le développement des Innovateurs sur tout le territoire, incluant les zones rurales ou péri-urbaines, afin de permettre au débat démocratique de s’enrichir de leur apport.

3.Co-présider, c’est avant tout être un coéquipier fiable et convaincu : aux côtés des co-présidentes, je souhaite mettre à disposition de l’association mes compétences et mon expérience entrepreneuriale pour accompagner les équipes de Démocratie Ouverte, contribuer au plaidoyer porté par l’association, définir nos orientations stratégiques et assurer les responsabilités de l’administration et des finances. »

Rendez-vous le 23 juin pour le coup d’envoi des votes !*

*(réservé aux membres à jour de leur cotisation)